Suk Suk (Oncles), un film de Hong Kong à la Berlinale

Suk Suk (Oncles), un film de Hong Kong à la Berlinale Il semble que dans certains pays européens, les gens s’aiment avec beaucoup de liberté. C’est même d’une certaine manière un privilège d’être de ces pays. J’aimerais que cette façon si libre d’aimer et de s’aimer qu’ont beaucoup d’Européens soit universelle. Pourtant, puisque chaque culture a ses spécificités, je lutte parfois moi-même entre ce souhait « d’universalisation » et le « respect » de certaines habitudes culturelles. Je ne sais pas encore comment mieux me positionner sur ce point.

Plateaux

05.03.2021 | par Cheong Kin Man et Mathilde Denison Cheong

Macao: «Geld, Geld, Geld!»

Macao: «Geld, Geld, Geld!» Compte tenu du peu de passé colonial de l’Allemagne, les critiques allemandes me semblent parfois un peu injustes, ou nécessiteraient au moins davantage d’explications. Critiquer la réalité d’une culture si distincte sans une explication est dangereux. Des explications égocentriques ou qui se contentent de potentielles raisons valent mieux que rien. A l’écriture de cette phrase je me rends ironiquement et satiriquement compte de ce que j’ai moi-même répété comme un problème ici : je n’ai pas expliqué le contexte et les raisons du pourquoi la presse germanophone réagit aussi face au 20e anniversaire de la RASM.

La ville

20.02.2021 | par Cheong Kin Man et Mathilde Denison Cheong

“C’est du chinois”

“C’est du chinois” Il semblerait que l’époque où le cantonais était considéré comme le “chinois” et Macao comme le représentant culturel de la Chine des sinologues portugais soit bel et bien révolue. Mais, quand on y pense, recentrer la sinologie portugaise sur son ancienne colonie ainsi que sur le cantonais ne serait-il pas justement la chance à saisir par cette sinologie pour s’octroyer de par la spécificité et l’originalité de son point de vue une place de luxe au sein du monde littéraire et académique actuel ?

À lire

15.11.2020 | par Cheong Kin Man et Mathilde Denison Cheong