Annett Stenzel’s g´(Silence Song)

Annett Stenzel’s g´(Silence Song) Un film est un moyen de communication, et selon ce principe il semble intéressant de collecter différentes compréhensions afin d’enrichir sa propre vision, et c’est précisément ce que la liberté d’une production visuelle expérimentale permet. Cette collecte est d’autant plus intéressante qu’elle regroupe des compréhensions venant de spectateurs de cultures différentes. C’est en ce sens que le fait que la réalisatrice ait étudié les langues orientales - notamment le persan - et qu’elle soit grandement intéressée par la culture japonaise participe à la création de la multicentricité que le film propose et dans laquelle chaque spectateur peut se plonger, se noyer et ressortir plus riche qu’il n’en est entré.

Afroscreen

28.01.2021 | par Cheong Kin Man et Mathilde Denison Cheong

Entretien avec Daoud Aoulad Syad à propos de La Mosquée (A Jamaâ)

Entretien avec Daoud Aoulad Syad à propos de La Mosquée (A Jamaâ) L'histoire : toute simple, au point qu'elle est issue d'une histoire vraie. Sur le tournage du dernier film de Daoud, En attendant Pasolini, qui justement portait sur un tournage dans un village où Pasolini avait lui-même autrefois tourné, une mosquée-décor avait été montée pour les besoins du film. En l'absence de mosquée, les gens du village l'avaient adoptée, bien qu'elle ne réponde aucunement aux normes. Fantastique histoire! Et voilà La Mosquée. L

Afroscreen

19.07.2012 | par Olivier Barlet