Só China de Yonamine

Só China de Yonamine Dans le travail de Yonamine (Luanda, 1975), l’interaction de moyens de production, exprimés par la façon de construire ses œuvres, rééquilibre la hiérarchie des références culturelles et des typologies sociologiques en une pratique cumulative qui se déploie au rythme de ses expériences quotidiennes en tant qu’homme mondain, être cosmopolite qui reconnaît en lui-même la pulsion de communion et d’appartenance au monde, quelque soit la latitude où il se trouve.

Tête-à-tête

02.04.2012 | par João Silvério

Lisbonne dans les rues, entretien avec Chullage

Lisbonne dans les rues, entretien avec Chullage Le rap est juste davantage une tradition orale africaine comme le spoken ou les finasons Capverdiennes. Mon rap apporte chaque fois plus d’arrangements du Cap vert et ma métrique, ma phonétique et ma vision du monde ont toujours eu également à voir avec ce que ma terre m’a donné ou ce que je suis en train de récupérer.

Tête-à-tête

02.04.2012 | par Luca Fazzini

Yonamine, de Luanda vers le monde

Yonamine, de Luanda vers le monde La façon de travailler de Yonamine est très spontanée : il pense en images ou en objets, en photographies anciennes, en paquets de cigarettes, en de curieuses textures et leur empreinte reste pour créer et détruire certaines utilisations et leurs donner d’autres lectures sémiotiques, réinventant les fragments d’autres mémoires dans un registre d’intelligibilité composée.

Tête-à-tête

29.03.2012 | par Marta Lança

La contribution africaine : valoriser le résultat optimiste d’une très mauvaise Histoire

La contribution africaine : valoriser le résultat optimiste d’une très mauvaise Histoire L’ethnologue français Jean-Yves Loude est revenu à la « ville noire » pour un workshop sur l’image de Lisbonne dans la littérature (programme consultable ici) et insiste en désapprouvant la manipulation des faits qui éliminent la contribution africaine des grands exploits mondiaux.

Tête-à-tête

28.03.2012 | par Marta Lança

Archetypes et caricatures du noir dans le cinéma brésilien

Archetypes et caricatures du noir dans le cinéma brésilien En 1988, j’ai établi une classification des archétypes et caricatures du noir dans le cinéma brésilien, inspirée par la pièce Les nègres de Jean Genet, elle même inspirée dans le film de Jean Rouch Les maîtres fous, et par l’œuvre de Verger. Le livre et le film de Joel Zito Araujo, La négation du Brésil (1999), qui traite de la même thématique à la télévision, ont confirmé que j’étais sur la bonne voie. Dans la fiction brésilienne, au cinéma ou en dehors, tous les personnages noirs appartiennent à une de ces classifications, ou sont un mélange de plus d’une d’entre elles.

Afroscreen

24.03.2012 | par João Carlos Rodrigues

Lino Damião donne forme au projet Arrêts

Lino Damião donne forme au projet Arrêts Le projet « Arrêts » a commencé en Angola, avec le soutien d’une communauté d’architectes qui, en donnant aux artistes des espaces, contribue aussi à la décoration de leurs immeubles, les emmenant là où sont leurs bureaux. les expositions sont le résultat de la liberté de création dans cette résidence artistique. Maintenant, Lino Damião a été un des artistes choisis avec également Nelo Teixeira, Hamilton, Sabby et Zizi.

Tête-à-tête

19.03.2012 | par Marta Lança

Un exode fictif à savourer dans la fournaise des révolutions arabes

Un exode fictif à savourer dans la fournaise des révolutions arabes Il me semble que nous nous éloignons chaque fois un peu plus de la compréhension de la portée révolutionnaire des revendications que le peuple tunisien, égyptien, syrien, et les autres nous le montrent chaque jour qui passe. Finalement, la révolution c’est aussi ça…la transgression à la norme, le piétinement d’une frontière. Comme m’a expliqué un chauffeur de taxi à Tunis quand il ne s’est pas arrêté à un feu rouge.

À lire

19.03.2012 | par Inês Espírito Santo

L’homme providence

L’homme providence  Les jeunes qui envahissent les rues du Bairro Alto en fin de semaine sont, en majorité, loin de savoir qu’il fut un temps là-bas où vivait un homme appelé Zé de Guinée. L’homme qui a fait du Bairro Alto un lieu de culte nocturne. Le roi de la nuit de Lisbonne, en personne.

Afroscreen

19.03.2012 | par Raquel Carrilho

Objets trouvés ready-made - Biennale d’art Dakar 2012

Objets trouvés ready-made - Biennale d’art Dakar 2012 Objets trouvés ou Ready-made, mais je préfère le terme assemblage: en cer- tains cas « l’objet » peut se suffire à lui- même, mais le plus souvent c’est grâce à des juxtapositions judicieuses qu’il est en mesure de proposer un sens ac- compli.

Je vais visiter

10.03.2012 | par Marco Luciano Ragno

Incorporations – art afro-brésilien contemporain

Incorporations – art afro-brésilien contemporain "Incorporações", exposition organisée par Roberto Conduru pour le Festival International des Arts-Europalia Europe. Brésil 2011 - Bruxelles, présente des oeuvres qui soulignent la dimension africaine de la culture brésilienne de multiples façons. La discontinuité et l’impureté caractérisent ce vaste ensemble élaboré par des artistes de descendance africaine ou non, issus de contextes locaux variés, qui expriment leur propre vision du monde au moyen de pratiques artistiques diverses.

Je vais visiter

28.10.2011 | par Roberto Conduru

Extra-Terrestres

Extra-Terrestres Dans de nombreuses sociétés, les préjugés quant aux cheveux naturels des noirs sont actuellement notoires. Dans la société angolaise, comme dans d’autres, les préjugés et la pression exercée contre celui qui porte les cheveux naturels sont criants depuis de nombreuses années et tendent à être toujours plus grands.

Je vais visiter

20.10.2011 | par Hindhyra Mateta

Samir Amin «C’est un mouvement qui va durer des mois et des années»

Samir Amin «C’est un mouvement qui va durer des mois et des années» il ne s’agit pas d’un soulèvement avec pour seul objectif celui de se débarrasser des dictateurs en place, mais d’un mouvement de protestation de très longue durée, qui remet en question à la fois l’ordre social interne dans ses différentes dimensions, notamment les inégalités criantes dans la répartition de revenus, et l’ordre international, la place des pays arabes dans l’ordre économique mondial.

Tête-à-tête

10.10.2011 | par Samir Amin

Boubacar Boris Diop : «Il y a de sérieux soupçons d’épuration ethnique en Libye»

Boubacar Boris Diop : «Il y a de sérieux soupçons d’épuration ethnique en Libye» Je note surtout que la Ligue arabe a très vite lâché Kadhafi tandis que l’Union africaine, après avoir œuvré sans succès à une solution politique, tient à s’imposer un délai de décence maintenant que tout semble perdu. Cela veut dire que la guerre civile libyenne pourrait marquer un tournant dans les rapports entre l’Afrique subsaharienne et le monde arabe. Ces rapports n’ont jamais éte simples, chacun le sait, même si par pudeur on a toujours évité d’y regarder de trop près.

Je vais visiter

03.10.2011 | par Boubacar Boris Diop

Lusophonie, identité et diversité dans la société digitale

Lusophonie, identité et diversité dans la société digitale La lusophonie, comme communauté imaginée, détermine une idée qui peut être approchée de différents points de vue. En étant un projet avec un passé de cinq siècles – basé sur le commun dénominateur constitué par la langue portugaise – la lusophonie est, simultanément, un projet dispersé par différents espaces dans tous les continents du monde, dans lesquels habitent citoyens de différentes races et cultures. Ce qui nous intérêt, pourtant, est conduire une réflexion qui nous permette de comprendre la complexe construction de la lusophonie dans la contemporanéité, pour la prévoir dans le futur.

À lire

13.09.2011 | par Lurdes Macedo

Dockanema 2011

Dockanema 2011 Cette année, pour la sixième édition de la Dockanema, ma volonté est aussi de rappeler, de ne pas permettre d'oublier, l'importance du documentaire pour notre société, et particulièrement pour notre mémoire collective. Il ne pouvait pas y avoir de meilleur choix, pour l'ouverture de la 6è Dockanema – une édition qui se propose de rendre hommage au cinéaste Ruy Guerra – que le film de Patricio Guzmán, Nostalgie de la lumière, pour réaffirmer une fois de plus cet objectif.

Afroscreen

07.09.2011 | par Pedro Pimenta

Le visible et l’invisible : 14e Festival d’Essaouira Gnaoua et Musiques du Monde (23-26 juin, 2011)

Le visible et l’invisible : 14e Festival d’Essaouira Gnaoua et Musiques du Monde (23-26 juin, 2011) Comme dans les éditions précédentes, les divers genres du rock, jazz, reggae ou hip hop s’intègrent aisément au style gnawa. Depuis 1998, le festival d’Essaouira – l’un des plus populaires au Maroc – s’est imposé en tant qu’expérience unique de fusion musicale, de rencontre d’artistes internationaux venus de divers pays d’Afrique et du monde pour jammer avec les maîtres gnaoua locaux et nationaux. L’accent mis sur la fusion tout autant que sur la tradition est une des valeurs-clés du festival, qui permet à la magie de l’improvisation – elle-même centrale dans la musique gnaoua – d’opérer, et de se mêler à une variété d’autres éléments musicaux.

Je vais visiter

03.08.2011 | par Jorge de La Barre

Localisation!: une chance pour la lusophonie

Localisation!: une chance pour la lusophonie Plus le web se mondialise, plus il se démocratise, plus on a de chance de faire survivre des cultures autrefois noyées dans une hégémonéïsation américaine. La culture américaine bénéficiait d’un contrôle des technologies, des médias et une force de frappe marketing digne d’un rouleau compresseur. Aujourd’hui, chaque territoire linguistique a les moyens de communiquer à égalité vers sa communauté. Plus les lusophones créeront des pages webs persos, plus ils consommeront ou s’informeront sur des sites locaux, moins nos cultures seront menacées.

À lire

26.04.2011 | par Vincy Thomas

La Philosophie Africaine et son apport aux théories Occidentales

La Philosophie Africaine et son apport aux théories Occidentales Deux ouvrages reviennent sur la philosophie africaine et son apport aux théories occidentales. Elles donnent ainsi la parole à des auteurs qui se penchent sur l’Afrique, le monde et l’humanité de tout un chacun.

À lire

29.03.2011 | par vários

Le cinéma en Afrique francophone subsaharienne: de la "monstration” au récit contemporain.

Le cinéma en Afrique francophone subsaharienne: de la "monstration” au récit contemporain. Le cinéma documentaire en Afrique suit vraisemblablement le même parcours que celui de sa littérature. Les moyens et les formes d'expression sont certes différents mais, le discours sur l'Afrique reste le même, évoluant avec son histoire. Dans les années vingt, le reportage colonial et les films ethnographiques sont déjà un succès. L'Afrique et les africains sont des sujets filmés.

Afroscreen

22.03.2011 | par Rufin Mbou Mikima

Mamadou Sene Bhour Guewel do Senegal para Cabo Verde

Mamadou Sene Bhour Guewel do Senegal para Cabo Verde A sonoridade única da banda continua enraizada no intercâmbio musical de fusão histórica entre Cabo Verde e Senegal e na exploração de novos horizontes, com um som cada vez mais influenciado pelo afro-jazz, por vezes prestando homenagem à mazurka caboverdiana, mas ancorado nos ritmos quentes do Senegal e na tradição griot. Cantando em wolof e crioulo numa voz peculiar, Mamadou dá cor à música acústica de fusão com letras que contam histórias, como um griot canta o passado. Como dizia a avó N’Gom, “uma canção que não conta uma história, que não transmite conhecimento e amor não é uma canção, é uma brincadeira”.

Plateaux

21.03.2011 | par Pedro F Marcelino