Nous, habitants du Grand Hôtel de Beira

Nous, habitants du Grand Hôtel de Beira Comme dans toute maison occupée, des règles de cohabitation et d’organisation sont de rigueur. L’ordre y est maintenu par les représentants suivants : le secrétaire d’unité, celui du couloir, du quarteron et du bloc (étage), qui se réunissent pour résoudre les problèmes des occupants et dirigent le tribunal des habitants dans une ancienne suite de l’hôtel, où l’on discute de qui a la priorité pour une maison (une femme avec des enfants a l’avantage) ou d’untel qui lance son eau sale sur le balcon de tel autre. Deux règles sont de mise : « garder la propreté et le respect ». Le nettoyage est effectué par rotation et le respect doit être observé par tous.

La ville

14.05.2010 | par Marta Lança

Yonamine

Yonamine Pour un critique brésilien, ce n’est pas sans intérêt la visite de l’exposition d’un angolais Yonamine – dans la galerie 3+1 art contemporain, à Lisbonne. On y entrevoit des affinités poétiques peu exploitées et historiquement refoulées. En plus, on y ajoute le nom de l’artiste qui rappelle l’une des principales ethnies amérindiennes qui survit toujours au Brésil : L’ethnie Yanomani. Dans un monde globalisé, où circulent librement le capital et les idées, mais dans lequel on restreint impitoyablement les flux migratoires, le contact entre des différences culturelles devient un fait politique par excellence.

Tête-à-tête

14.04.2010 | par Luiz Camillo Osório

Le Cine-Banlieue de Dakar: des Jeunes Créent un Cineclub à Pikine

Le Cine-Banlieue de Dakar: des Jeunes Créent un Cineclub à Pikine Au but des années 50, la ville de Dakar souffre de surpopulation. L’Etat colonial décide de déplacer les familles des quartiers populaires de Dakar: il s’agit alors de véritables "déguerpissements" dans le cadre des projets d’aménagement urbain. On crée le Département de Pikine qui regroupe "tous les exclus de Dakar". On y compte aujourd’hui près d’un million d’habitants: on parle de "Pikine-Pékin".

Afroscreen

14.04.2010 | par Rosa Spaliviero

Lily sur la plage

Lily va à l’église, elle prie tant qu’elle peut, puis elle se demande quand donc ce p*** de Jésus va se décider à venir frapper à sa porte : toc toc toc...

Mukanda

12.04.2010 | par Barthélémy Toguo