Localisation!: une chance pour la lusophonie

Localisation!: une chance pour la lusophonie Plus le web se mondialise, plus il se démocratise, plus on a de chance de faire survivre des cultures autrefois noyées dans une hégémonéïsation américaine. La culture américaine bénéficiait d’un contrôle des technologies, des médias et une force de frappe marketing digne d’un rouleau compresseur. Aujourd’hui, chaque territoire linguistique a les moyens de communiquer à égalité vers sa communauté. Plus les lusophones créeront des pages webs persos, plus ils consommeront ou s’informeront sur des sites locaux, moins nos cultures seront menacées.

À lire

26.04.2011 | par Vincy Thomas

La Philosophie Africaine et son apport aux théories Occidentales

La Philosophie Africaine et son apport aux théories Occidentales Deux ouvrages reviennent sur la philosophie africaine et son apport aux théories occidentales. Elles donnent ainsi la parole à des auteurs qui se penchent sur l’Afrique, le monde et l’humanité de tout un chacun.

À lire

29.03.2011 | par vários

Le cinéma en Afrique francophone subsaharienne: de la "monstration” au récit contemporain.

Le cinéma en Afrique francophone subsaharienne: de la "monstration” au récit contemporain. Le cinéma documentaire en Afrique suit vraisemblablement le même parcours que celui de sa littérature. Les moyens et les formes d'expression sont certes différents mais, le discours sur l'Afrique reste le même, évoluant avec son histoire. Dans les années vingt, le reportage colonial et les films ethnographiques sont déjà un succès. L'Afrique et les africains sont des sujets filmés.

Afroscreen

22.03.2011 | par Rufin Mbou Mikima

Mamadou Sene Bhour Guewel do Senegal para Cabo Verde

Mamadou Sene Bhour Guewel do Senegal para Cabo Verde A sonoridade única da banda continua enraizada no intercâmbio musical de fusão histórica entre Cabo Verde e Senegal e na exploração de novos horizontes, com um som cada vez mais influenciado pelo afro-jazz, por vezes prestando homenagem à mazurka caboverdiana, mas ancorado nos ritmos quentes do Senegal e na tradição griot. Cantando em wolof e crioulo numa voz peculiar, Mamadou dá cor à música acústica de fusão com letras que contam histórias, como um griot canta o passado. Como dizia a avó N’Gom, “uma canção que não conta uma história, que não transmite conhecimento e amor não é uma canção, é uma brincadeira”.

Plateaux

21.03.2011 | par Pedro F Marcelino

De l’Irak à l’Arabie saoudite

De l’Irak à l’Arabie saoudite Aucun Etat du monde arabe n’échappe à la contestation. On a assisté à des manifestations à Oman et au Koweït, même si la situation la plus dramatique est en Libye, au Yémen et à Bahreïn. En Irak aussi, les protestations se multiplient tandis que la Toile saoudienne bruisse de rumeurs d’action pour le vendredi 11 mars.

À lire

11.03.2011 | par Alain Gresh

AFRIQUES, COMMENT ÇA VA AVEC LA DOULEUR? de Raymond Depardon

AFRIQUES, COMMENT ÇA VA AVEC LA DOULEUR? de Raymond Depardon Où trouver la portée universelle d'un regard désabusé pour lequel l'Afrique n'est plus que le lieu de toutes les douleurs ? Ce qui me fait mal est que ce regard viendra malgré lui renforcer les préjugés existants et qu'il sera encensé au détriment de celui des Africains eux-mêmes, ces cinéastes qui, souvent avec des bouts de ficelles, montent les témoignages sans public d'une Afrique qui bouge.

Afroscreen

27.02.2011 | par Olivier Barlet

Edouard Glissant (1928-2011), un héritage magnifique

Edouard Glissant (1928-2011), un héritage magnifique Là où les philosophes africains dépensent une énergie folle et vaine pour courir derrière l'ombre, Edouard Glissant affronte Hegel de manière oblique. A cette vision totalisante, prétendument universelle, Edouard Glissant oppose l'Opacité, le Divers, le Rhizome et surtout la Relation. Ce refus des systèmes sera durant toute sa vie, sa marque de fabrique.

À lire

21.02.2011 | par Boniface Mongo-Mboussa

Un premier train sur les rails en Angola, 9 ans après la fin de la guerre

Un premier train sur les rails en Angola, 9 ans après la fin de la guerre La ligne de chemin de fer Luanda-Malange, hors service pendant 18 ans parce que trop endommagée par la guerre civile, a été remise en état après plusieurs années de travaux. Un symbole fort de retour à la paix, et un lien de communication important pour désenclaver une région particulièrement meurtrie par le conflit qui a opposé le Mouvement populaire pour la libération de l’Angola (MPLA), au pouvoir, aux rebelles de l’Union pour l’indépendance totale de l’Angola (UNITA), pendant 27 ans.

Je vais visiter

07.02.2011 | par Cécile de Comarmond

La mort d'Édouard Glissant.

La mort d'Édouard Glissant. "Soleil de la conscience" des mutations de notre monde, le poète penseur martiniquais est décédé ce jeudi 3 février à Paris

Tête-à-tête

04.02.2011 | par Valérie Marin la Meslée

Sénégal: Qui paie ses dettes s’appauvrit

Sénégal: Qui paie ses dettes s’appauvrit SSauf pour les économistes et autres technocrates obnubilés par les taux de croissance du PIB, la situation du peuple sénégalais en particulier et des peuples africains en général demeure dramatique. Cette situation ne s’explique pas par une quelconque fainéantise ou désorganisation «naturelle» des peuples de ce continent, mais bien par une longue tradition de pillage, d’exploitation et d’oppression dans le cadre du système capitaliste.

À lire

24.01.2011 | par Adama Soumare

Faire palabrer nos imaginaires…

Faire palabrer nos imaginaires… Au cours du dernier siècle – et surtout depuis la fin de la Guerre froide – le monde a changé comme peut-être jamais avant au cours de l’histoire humaine. Il en est de même de l’Afrique. Loin d’être le village continental que l’on se plaît à imaginer, elle s’est littéralement atomisée. Ses Etats se tournent le dos et ses populations ont, pour des raisons pratiques, le plus grand mal à se rencontrer. Il faut en prendre acte. La meilleure façon de forcer les portes de l’avenir, c’est de faire au moins palabrer nos imaginaires.

Mukanda

20.01.2011 | par Boubacar Boris Diop

" On me reproche de réaliser des objets pas assez sculptés, pas assez africains" entretien avec Balthazar Faye

 " On me reproche de réaliser des objets pas assez sculptés, pas assez africains" entretien avec Balthazar Faye Probablement, le fait d'avoir été éloigné de l'Afrique pendant la deuxième partie de mon existence a suscité en moi une forte envie de travailler autour de formes très sculptées. Aujourd'hui l'ornementation n'a plus d'importance dans ma façon d'aborder l'objet car lorsque je pense "design", j'aspire à favoriser une forme d'efficacité fonctionnelle.

Tête-à-tête

15.12.2010 | par Thierry William Koudedji et Lucie Touya

Identités et littératures africaines II

Identités et littératures africaines II Les indépendances nationales africaines ont été une date charnière dans la production littéraire du continent en ce qu’elles ont permis l’élaboration de nouveaux discours fictionnels, ceux-ci devant être abordés à l’aide d’un appareil critique spécifique. L’idée selon laquelle il existerait une nature identitaire qui pourrait certes, être mise à mal (déformée, caricaturée) par tel ou tel événement mais qui, au bout du compte, n’en demeurerait pas moins ce qu’elle a toujours été car elle aurait pour caractéristique majeure d’être a-historique - cette idée n’a plus court aujourd’hui.

À lire

14.11.2010 | par Gérard Chalendar et Pierrette Chalendar

Identités et littératures africaines I

Identités et littératures africaines I Dans ce qui suit, on s’interrogera sur la description des identités dans les littératures (poésie, romans, théâtre) africaines. Ce qui postule l’existence “objective” c’est-à-dire reconnue par des chercheurs venus d’horizons les plus divers, de ces identités. Sur quelles bases reposent-elles.

À lire

13.11.2010 | par Gérard Chalendar et Pierrette Chalendar

Pour l'abolition des frontières héritées de la colonisation - entretien avec Achille Mbembe

Pour l'abolition des frontières héritées de la colonisation - entretien avec Achille Mbembe "Sortir de la grande nuit - Essai sur l'Afrique décolonisée". Tel est le titre du dernier livre d'Achille Mbembe qui paraît aux Éditions La Découverte à Paris le 14 octobre. J'ai eu le privilège de lire de manière attentive cet ouvrage riche et très documenté écrit en mémoire de Frantz Fanon et Jean-Marc Éla, deux "penseurs du devenir illimité". Malgré son agenda chargé, l'auteur, actuellement en mission d'enseignement aux USA (Duke University), a accepté de fournir des éclairages utiles qui permettent de mieux comprendre sa philosophie et sa démarche. Dans cet entretien accordé à Norbert N. Ouendji, il va au-delà du texte centré sur les questions liées à la colonisation et aborde des sujets importants qui agitent le débat africain de l'heure.

À lire

16.10.2010 | par Achille Mbembe