La pensée africaine, indispensable pensée. Les Ateliers de la pensée de Dakar

La pensée africaine, indispensable pensée. Les Ateliers de la pensée de Dakar On veut saluer ici une initiative à la fois majeure et singulière, dont l’existence est décisive pour tous, mais notamment pour nous, Européens. Nous, pris globalement, par ankylose culturelle ou routine intellectuelle mais surtout inertie ethnocentriste, sous-estimons gravement l’intensité et la vivacité, en un seul mot la puissance, de la pensée produite par l’Afrique et sa diaspora : une pensée décisive pour réfléchir, non seulement l’Afrique, ou encore la relation entre l’Europe et l’Afrique, mais le monde.

Afroscreen

15.11.2022 | par Jacques Lemière

Le grand retour des fantasmes du colonialisme

Le grand retour des fantasmes du colonialisme Dans l'actualité, la situation subalterne dans laquelle le capitalisme a poussé tous ses subordonnés, en d'autres termes, presque toute l'humanité, nous fait penser qu'elle se dirige peut-être vers un « devenir-noir » à l'échelle globale, qui n'identifie plus seulement toutes les personnes d'origine africaine mais toute l'humanité se trouvant dans une situation de subordonné : sans papiers, sans travail, manipulés par d'immenses bases de données enregistrées dans des ordinateurs, les immigrés africains autant qu'européens sont tous des « hommes-jetables » contraints au nomadisme, qui vendent leur créativité et leur force de travail à ceux qui leur sont indifférents, les puissants, avec toute leur indifférence et toute leur ignorance.

À lire

15.01.2015 | par António Pinto Ribeiro

Pour l'abolition des frontières héritées de la colonisation - entretien avec Achille Mbembe

Pour l'abolition des frontières héritées de la colonisation - entretien avec Achille Mbembe "Sortir de la grande nuit - Essai sur l'Afrique décolonisée". Tel est le titre du dernier livre d'Achille Mbembe qui paraît aux Éditions La Découverte à Paris le 14 octobre. J'ai eu le privilège de lire de manière attentive cet ouvrage riche et très documenté écrit en mémoire de Frantz Fanon et Jean-Marc Éla, deux "penseurs du devenir illimité". Malgré son agenda chargé, l'auteur, actuellement en mission d'enseignement aux USA (Duke University), a accepté de fournir des éclairages utiles qui permettent de mieux comprendre sa philosophie et sa démarche. Dans cet entretien accordé à Norbert N. Ouendji, il va au-delà du texte centré sur les questions liées à la colonisation et aborde des sujets importants qui agitent le débat africain de l'heure.

À lire

16.10.2010 | par Achille Mbembe