Samir Amin n'a jamais été aussi utile

Samir Amin n'a jamais été aussi utile Samir Amin aimait répéter que « le pire régime de l’Afrique indépendante était cinquante mille fois meilleur que ce qu’on appelait la belle colonisation », l’intervention étrangère qu’elle prenne la forme de guerre directe ou de réformes néo-libérales nous rappelle régulièrement que la problématique de la libération nationale demeure entière dans les pays arabes.

Tête-à-tête

14.09.2018 | par Hèla Yousfi

Le français, la francophonie et nous

Le français, la francophonie et nous Ce texte restitue et remet en cause un certain rapport que le locuteur africain francophone a généralement vis-à-vis de la langue française. Il appelle à « humaniser » le français, à le faire descendre du piédestal sur lequel il a été mis afin de le ramener à ses justes proportions. Survalorisé sous certains cieux africains, le français a en effet tous les caractères d’un mythe tout-puissant. Il fait office de signe extérieur de savoir, confère le prestige et ouvre les portes du pouvoir. Raison pour laquelle il serait nécessaire de le démythifier afin de mettre à nu le « poison mortel » qu’il renferme et qu’il instille dans certaines consciences sur le continent.

À lire

14.12.2014 | par Khadim Ndiaye

Tabou de Miguel Gomes

Tabou de Miguel Gomes vision réductrice et condescendante d'une Afrique pseudo-paradisiaque, nous la célébrons encore en nous émerveillant sur Out of Africa et tous ses avatars d'aventure et d'exotisme où l'Africain n'est qu'un décor, tout comme nous suivons avec volupté les amours incestueux de Ventura et Aurora dans une Afrique de carton-pâte. Gomes nous emmène ainsi avec habileté sur le terrain glissant de nos visions post-coloniales. Il le fait avec une impressionnante liberté, la sienne qui respecte la nôtre, une façon d'affirmer sa foi dans le cinéma des origines, celui de Murnau

Afroscreen

12.12.2012 | par Olivier Barlet

L’Afrique encore à l’honneur pour le Festival Babel Méd Music de Marseille

L’Afrique encore à l’honneur pour le Festival Babel Méd Music de Marseille Le festival Babel Méd Music de Marseille, qui pendant trois jours, du 29 au 31 mars, offrait trente concerts de musiques du monde à quelque 15 000 spectateurs, a encore mis l’Afrique et le monde afro-caribéen à l’honneur, avec près de la moitié des artistes et groupes programmés. Hommage aux stars confirmées que sont Mory Kanté (Guinée) et Bonga (Angola), mais aussi et surtout, car telle est la vocation de ce festival qui se double d’un salon professionnel, cette 8e édition a encore permis la découverte d’une pléiade de talents émergents, venus du nord au sud du continent et des îles. Une fois de plus, Marseille confirme sa vocation de porte de l’Afrique... musicale !

Plateaux

09.05.2012 | par Nadia Khouri-Dagher

Le cinéma en Afrique francophone subsaharienne: de la "monstration” au récit contemporain.

Le cinéma en Afrique francophone subsaharienne: de la "monstration” au récit contemporain. Le cinéma documentaire en Afrique suit vraisemblablement le même parcours que celui de sa littérature. Les moyens et les formes d'expression sont certes différents mais, le discours sur l'Afrique reste le même, évoluant avec son histoire. Dans les années vingt, le reportage colonial et les films ethnographiques sont déjà un succès. L'Afrique et les africains sont des sujets filmés.

Afroscreen

22.03.2011 | par Rufin Mbou Mikima