“C’est du chinois”

“C’est du chinois” Il semblerait que l’époque où le cantonais était considéré comme le “chinois” et Macao comme le représentant culturel de la Chine des sinologues portugais soit bel et bien révolue. Mais, quand on y pense, recentrer la sinologie portugaise sur son ancienne colonie ainsi que sur le cantonais ne serait-il pas justement la chance à saisir par cette sinologie pour s’octroyer de par la spécificité et l’originalité de son point de vue une place de luxe au sein du monde littéraire et académique actuel ?

À lire

15.11.2020 | par Cheong Kin Man et Mathilde Denison Cheong

Cinéma de Geração 80

Cinéma de Geração 80 Pour célébrer le 45e anniversaire de l'indépendance de l'Angola, l'Association de documentation Tchiweka et GERAÇÃO 80 en partenariat avec TPA, la plateforme Mostra de Cinemas Africanos et PlatinaLine montreront plusieurs documentaires du projet "Angola - Sur les traces de l'indépendance", "Indépendance", "Femmes d'armes", "Saint Nicolas - Ils n'ont pas oublié" et "La fragilité persistante de la mémoire".

Afroscreen

11.11.2020 | par Geração 80

« Les massacres de manifestants doivent cesser » : intense mobilisation au Nigéria contre les violences policières

« Les massacres de manifestants doivent cesser » : intense mobilisation au Nigéria contre les violences policières Cette mobilisation, dans les rues des villes du pays ainsi que sur les réseaux sociaux (sous le hashtag #EndSARS), s’inscrit plus largement dans les protestations internationales de ces derniers mois contre les violences policières, dans un contexte de crise sanitaire doublée d’une crise économique profonde qui n’a pas manqué d’exacerber les exactions des policiers et des militaires nigérians à l’encontre des civils. Au début de l’épidémie de Covid-19 au Nigeria et pendant les deux premières semaines de confinement, soit entre le 30 mars et le 16 avril 2020, la brutalité policière a fait plus de morts que le virus.

Mukanda

10.11.2020 | par Le collectif

Entrave à la liberté de la presse et surveillance de masse : la nouvelle loi macroniste de « sécurité globale »

Entrave à la liberté de la presse et surveillance de masse : la nouvelle loi macroniste de « sécurité globale » Un nouvel arsenal de mesures liberticides est sur le point d’être adopté par l’Assemblée nationale. La proposition de loi relative à la sécurité globale a de quoi inquiéter : extension des pouvoirs de la police, accroissement des systèmes de surveillance aux dépens de la vie privée, impunité en cas de violences policières illégales... Ce projet aurait des conséquences dramatiques sur notre démocratie. Ce 20 octobre, les députés de la majorité LREM ont déposé une énième proposition de loi sécuritaire, propre à entraver la liberté de la presse.

À lire

10.11.2020 | par Ivan du Roy et Emilie Rappeneau

Documenter le racisme d’État en France

Documenter le racisme d’État en France A titre d’exemple, dans Le racisme expliqué à ma fille, sorti en 1993, l’écrivain Tahar Ben Jelloun parle de « racisme d’État » pour désigner la colonisation ― ce qui, notons-le, est un usage historiographique peu courant. Cette historicité doit nous conduire à interroger les effets de contexte et de période sur la portée symbolique de l’expression, et ainsi de lire autrement la polémique récente : ce qui est nouveau et saillant aujourd’hui, ce n’est pas la notion ni ses usages, mais ses contre-usages à visée polémique pour dénoncer certains mouvements antiracistes.

Tête-à-tête

09.11.2020 | par Fabrice Dhume, Camille Gourdeau, Xavier Dunezat et Aude Rabaud

Le Chili, d’un octobre à l’autre

Le Chili, d’un octobre à l’autre Le Chili représente l’un des exemples les plus réussis du processus idéologique entrepris par le néolibéralisme triomphant des années 1990. Un processus qui, entre autres choses, a cherché à bannir la compréhension classiste des problèmes sociaux. Mais comme l’eau, la lutte des classes se fraye un chemin, s’imprègne de tout et s’expose dans toute son évidence. Il s’agit de la sincérité de la brutale inégalité du pays, de la façon dont l’agonie de la majorité appauvrie paie la bombance et le luxe de la minorité la plus riche, et du fait que cela a été appelé le « miracle chilien » et vendu comme un modèle de réussite.

À lire

06.11.2020 | par Luis Thielemann Hernández